Vous êtes ici

News

L’APCEIU et le BIE prouvent pourquoi l'ECM est plus importante que jamais

L’Asia-Pacific Centre of Education for International Understanding (UNESCO-APCEIU) et le BIE-UNESCO organiseront, du 8 au 10 novembre, un atelier sur l'Éducation à la citoyenneté mondiale (ECM) qui réunira huit experts en éducation venant de la Mongolie, de l'Ouganda, de la Colombie et du Cambodge. L’atelier aura lieu au siège du BIE-UNESCO à Genève, et sera codirigé par M. Kim, Directeur du bureau de recherche et du développement de l’UNESCO-APCEIU et M. Opertti, Coordinateur du programme d’innovation et de leadership dans le domaine du curriculum, de l’apprentissage et de l’évaluation au BIE-UNESCO. Deux experts internationaux du Chili et des États-Unis (États-Unis) donneront également leurs avis et leurs expertises mondiaux.

La citoyenneté mondiale est un sujet d’actualité. En effet, des recherches récentes prouvent que, dans beaucoup de pays, on se considère davantage comme citoyen du monde que comme citoyen national *. « Étant donné les défis constants auxquels tous les citoyens sont confrontés dans le monde d'aujourd'hui, il est plus important que jamais que nous abordions des questions essentielles, telles que les droits de l'homme, la paix, l'égalité entre les sexes et le développement durable grâce à l'éducation. Nous sommes heureux que l'APCEIU ait ouvert la voie et qu’il se soit associé à nous pour que la citoyenneté mondiale devienne une pierre angulaire dans les curricula à l'échelle mondiale », a déclaré M. Opertti, qui dirige le travail de l’ECM au BIE-UNESCO.

Les quatre pays participants, qui font partie de trois continents, ont jeté les bases de l’Éducation à la citoyenneté mondiale dans leurs régions respectives. Au cours de l'atelier, les experts nationaux présenteront les résultats de l'analyse des curricula mis en œuvre, les défis, les enjeux et les opportunités pour renforcer l'Éducation à la citoyenneté mondiale. L’objectif est l’élaboration des feuilles de route pour guider la mise en œuvre dans les quatre pays et à l’échelle mondiale.
 Deux experts internationaux donneront un aperçu global plus approfondi. Il s’agit de Sergio Riquelme Muñoz, spécialiste en éducation comparée à la Pontificia Universidad Católica de Chili ; et de Felisa Tibbits, fondatrice de la Human Rights Education Associates (HREA) et maîtresse de conférences en éducation comparée à l'Université de Columbia aux Etats-Unis.
  
Ces travaux de l’ECM soulignent le mandat du BIE-UNESCO pour le renforcement des capacités des États membres à concevoir, à élaborer et à mettre en œuvre des curricula qui garantissent l'équité, la qualité, la pertinence et l'efficience des systèmes éducatifs et d'apprentissage.

Vous trouverez ci-joint une liste complète des participants, l'ordre du jour et des documents des travaux de l’ECM .

 * GlobeScan a effectué un sondage entre décembre 2015 et avril 2016 pour la BBC World Service auprès de plus de 20 000 personnes de partout dans le monde. Les résultats du sondage indiquent que, dans 18 pays ayant participé à l’étude en 2016, on se considère davantage comme citoyen du monde (51 %) que comme citoyen national (43 %).

Liens:
http://www.unescoapceiu.org/en/index.php
http://www.globaleducationmagazine.com/global-citizenship-education/
http://blogs.edweek.org/edweek/global_learning/2016/10/building_empathy_in_children_lessons_from_early_childhood_education.html
https://www.washingtonpost.com/news/worldviews/wp/2016/10/05/theresa-may-criticized-the-term-citizen-of-the-world-but-half-the-world-identifies-that-way/
https://www.washingtonpost.com/news/worldviews/wp/2016/10/05/theresa-may-criticized-the-term-citizen-of-the-world-but-half-the-world-identifies-that-way/

 

 

URL: 
http://www.ibe.unesco.org/en/news/spotlight-gced-apceiu-and-ibe-show-why-it-more-important-now-ever